Menace terroriste : la piqure de rappel

Menace terroriste : la piqure de rappel.

 

  

Tous les six mois environ, un scénario d’attentat est proposé au grand public. Une piqure de rappel pour entretenir l’hystérie antiterroriste. Après le terroriste au semelle explosive, après le bioterroriste de seize ans qui envisageait d’empoisonner le réseau d’eau de Londres, après les huit médecins- terroristes , après les vingt-cinq terroristes « à l’eau explosive » qui voulaient faire exploser dix avions en même temps (vingt-et-un ont été libérés sans charge et les quatre restants auraient eu la mission de détruire dix avions simultanément !!!.). Le dernier scénario proposé : un brillant étudiant nigérian qui bricole un attentat digne des Pieds Nickelés. A la vue de tous les passagers, il traficote sur ses genoux de la poudre et de l’acide pour faire exploser l’avion. Résultat : des brûlures aux jambes. Selon l’administration américaine, ce pitoyable ratage a été revendiqué par Al-Quaïda !!. Absurde. Quelle meilleure démonstration de leur incapacité !. Si cette nébuleuse existait, elle choisirait d’autres lieux pour leurs attentats que des aéroports hypersécurisés. Les trains, par exemple. N’avons-nous pas vu l’arrestation de dix dangereux bobo-gaucho-écolo-terroristes en France qui projetaient de saboter des TGV ? Ces dangereux terroristes qui tenaient une épicerie au plateau de Millevaches dans le Tarmac ont tous été discrètement libérés. Jusqu’à quand devrons- nous subir ces manipulations ?

 

 

La pantalonnade de Copenhague

La pantalonnade de Copenhague

  

Au grand soulagement des lobbys du pétrole, de l’industrie, des armes et de la finance, la conférence de Copenhague n’a accouché que de vagues et pitoyables promesses. Ces lobbys qui noyautent et régentent toute la planète ont gagné. Ils sont parvenus avec des pressions et du chantage à « retourner » le président OBAMA. Confortés par des négationnistes comme Claude Allègre, ces intégristes du libéralisme ne supportent pas que la moindre contrainte puisse entraver leur grand Monopoly. Obnubilés par la croissance, la consommation et surtout, le profit, ils ne peuvent et ne veulent pas imaginer un monde différent. Leur autisme et leur cynisme nous exposent à des risques de catastrophes planétaires. A l’image de la conférence de Munich en 1938 où la politique de l’autruche et la lâcheté avaient conduit à la catastrophe, la conférence de Copenhague, pour les mêmes raisons, est une pantalonnade où ont prévalu l’égoïsme, la cupidité et l’irresponsabilité.

Les racines de l’islamophobie

Les racines de l’islamophobie

  

Selon un rapport du Sénat américain, l’administration Bush a intentionnellement laissé s’échapper Ben Laden lors de l’invasion de l’Afghanistan en 2001 !!

 

Comment expliquer que l’administration américaine n’ait pas voulu poser quelques questions au chef d’Al Quaïda ?.L’arrestation de Ben Laden était certainement trop embarrassante. Son interrogatoire aurait démontré qu’il n’était pas le commanditaire des attentats du 11 septembre et que Al-Quaïda n’était qu’une invention des services secrets américains. L’immatérialité de cette organisation et l’évasion de son chef l’ont transformé en une nébuleuse . L’avantage d’une nébuleuse, c‘est qu’elle est, à la fois, nulle part et partout. Ne pouvant pas identifier la menace, une peur irrationnelle a saisi le monde entier et tous les Musulmans sont devenus des terroristes potentiels.L’énorme manipulation , dont fait partie la version officielle des « attentats » du 11 septembre 2001, a totalement réussi et instillé   l’islamophobie dans le monde entier. La dramatique votation des Suisses sur les minarets en est la preuve. Le pays a renié toutes ses valeurs et est devenu un contre-exemple pour la communauté internationale qui le considérait jusqu’alors comme un modèle.