Archives pour la catégorie Pape

La leçon du pape

Alors que Paris est en état d’urgence, que toute manifestation est interdite ou réprimée violemment, que les voitures blindées et les gardes de corps protègent les dirigeants de la planète, que les Parisiens tétanisés restreignent leurs déplacements et que les Musulmans restent chez eux pour éviter les regards accusateurs, le pape François est en Centrafrique. Il a refusé toute protection malgré les conflits interreligieux, les massacres et la violence permanente. Il se mêle à la foule, visite des bidonvilles, se rend dans un quartier ou sont réfugiés des Musulmans victimes de représailles et prie dans une mosquée en déclarant : « Chrétiens et Musulmans sont frères ». A ceux qui le pressent de se protéger, il déclare : » Ce sont les moustiques que je crains le plus ». Il nous livre un magnifique message de résistance à la peur de l’Autre et un message de paix. Il transcende la haine et la guerre et renverse les barrières et les murs. Les Centrafricains, Chrétiens comme Musulmans, l’ont compris en manifestant chaleureusement leur affection à ce pape visionnaire dont l’attitude exemplaire de simplicité et de bonté devrait tous nous inspirer. Quelle leçon !

Daniel Fortis

Le pape François : le nouveau prophète.

Les dernières déclarations du pape François ont des intonations prophétiques pour nous éclairer dans ce monde déboussolé, aveugle , sans repère, sans solution face aux problèmes sociétaux, aux dérives idéologiques, au flux migratoire et au dérèglement climatique et environnemental. Ses propos révolutionnaires sont d’une telle justesse, d’une telle clairvoyance, d’une telle intelligence et d’un tel universalisme qu’elles apparaissent comme une lumière dans les ténèbres. Le fait de mettre la sauvegarde de notre planète au centre de nos préoccupations et de redéfinir nos priorités sont des éléments fondateurs d’une nouvelle philosophie. Il nous invite au rejet de tous les dogmes dont nous sommes abreuvés et matraqués : la croissance, le productivisme, le rendement, le consumérisme, la financiarisation et la militarisation du monde. Il nous met en garde contre l’individualisme et l’addiction au numérique, au virtuel et à l’argent. Le prophète Jésus était aussi un révolutionnaire dans son message de non-violence, de défense des Pauvres, de partage et de condamnation de la cupidité dans ses colères contre les Pharisiens. Au fil des années, l’Eglise s’est écartée de son enseignement et s’est rangée du côté des Puissants. Il était temps que le pape remette ces principes fondamentaux au cœur de l’Eglise. On peut rêver que nos églises et , pourquoi pas, nos parlements résonnent des paroles de sagesse de ce pape.

Nous irons tous au paradis

NOUS IRONS TOUS AU PARADIS.

Le pape François et son prédécesseur retraité ont canonisé les papes Jean XXIII et Jean-Paul II devant une foule de huit cent mille personnes. Espèrent-ils que leurs successeurs les canoniseront à leur tour ? Cette pratique d’autocanonisation réciproque est choquante. Comment , ces serviteurs de Dieu, peuvent-ils s’arroger le droit de décider de la sainteté de leurs Semblables. Seul Dieu connait les profondeurs de l’Ame . Ces dignitaires religieux usurpent les prérogatives de leur Maître et modifient les conditions de béatification à leur convenance. Un seul « miracle » ( à la place de deux ) suffit pour être reconnu saint. Tout cela ressemble au Moyen- Age plutôt qu’au 21eme siècle. Le pape François nous avait habitué à des prises de position plus courageuse, plus novatrice et plus proche de l’ Homme. Tout cela nous rappelle que les religions peinent à s’affranchir de l’obscurantisme de leurs traditions qui maintiennent les Croyants dans des visions simplistes, manichéennes et dangereuses. De toute façon et sans toutes ces simagrées, Dieu , dans sa grande mansuétude, nous ouvrira à tous les portes du paradis.

Daniel Fortis
1231 Conches