Israel: la paix sacrifiée.

L’élection de M. Netanyahu sonne le glas de la reconnaissance d’un Etat Palestinien et condamne toute recherche de la Paix . Ce choix est une humiliation pour les Palestiniens et un défi à toute la communauté internationale. Celle-ci avait pourtant offert en 1948 à une communauté juive traumatisée une terre d’accueil en Palestine. La création de l’Etat juif impliquait le respect de la population locale mise devant le fait accompli et le respect des frontières et du statut de la ville de Jérusalem. Dès l’origine, les gouvernements successifs israéliens n’ont jamais respecté les résolutions de l’ONU et ont pratiqué une politique de conquêtes, d’occupations, de colonisations et d’annexions. La Cisjordanie, grignotée et cloisonnée par des murs, des enclaves ,des découpages et des embargos est devenue un pays phagocyté et fragmenté à tel point que la perspective d’un Etat indépendant est devenue pratiquement impossible. Pendant que la communauté internationale prend conscience de l’urgence de la reconnaissance d’un Etat Palestinien avant son irrémédiable disparition, les Israéliens s’arrogent tous les droits pour arriver à leurs fins, à savoir la réalisation du Grand Israël. Instrumentant une menace permanente, ils refusent aux Palestiniens le droit légitime de vivre chez eux dans un Etat reconnu. La mémoire de l’ histoire douloureuse du peuple juif spolié, humilié et persécuté devrait interpeller leurs descendants sur le destin qu’ils réservent au peuple palestinien.

Mossoul: des statues en plâtre!

La manipulation et la désinformation sévissent de nouveau . Une vidéo incroyable , montrant la destruction de statues préislamiques du musée de Mossoul, suscite l’indignation générale et diabolise nos ennemis. Comment pouvons-nous être abusés par des images aussi grossièrement fabriquées ? Des copies de statues en plâtre qui se brisent en mille morceaux (dont des armatures métalliques !), des séquences au ralenti, des acteurs qui surjouent leur hystérie destructrice avec des marteaux-piqueurs. Réveillons-nous, on nous raconte n’importe quoi. Les djihadistes (peut-être les mêmes qui ont pillé le musée de Bagdad en 2003 sous les yeux de l’armée américaine et qui ont vendus à travers le monde 15000 pièces) ne détruisent que des copies. Ils connaissent mieux que quiconque la valeur des statues originales et leur potentiel de revente à nos nouveaux milliardaires en mal de reconnaissance sociale. Quand nos médias cesseront-elles d’être autistes et quand retrouveront-elles leur sens critique devant toutes ces vidéos « bidonnées » balancées sur Internet par on ne sait pas qui.