2014 LE SAUT DE PUCE DE LA CAPSULE ORION

Le 5 décembre 2014 , la capsule Orion a effectué deux petits tours de la Terre à 5800 kilomètres et a amerri quatre heure et demi après avoir décollé. Considérée comme une grande avancée dans la conquête spatiale , cette mission est insignifiante par rapport à la mythique mission Apollo du 21 juillet 1969. Un attelage de quatre engins ( une fusée Saturne, un module, un LEM et une capsule) a décollé pour une mission de 8 jours avec trois cosmonautes et parcouru une distance de 348.000 kilomètres pour se mettre en orbite autour de la Lune. Détachement du LEM. Alunissage en douceur. Décollage de la Lune. Arrimage du LEM . Retour vers la Terre et amerrissage de la capsule. Exploit technique incroyable avec la contrainte de la survie humaine (oxygène, nourriture, température, commodités). Tout cela réalisé avec la technologie des années 60. Souvenez-vous, c’était l’époque des inventions de la bouteilles en PVC ,du rayon Laser, des écrans à cristaux liquides, de la boîte de vitesse automatique. Nos ordinateurs remplissaient des sous-sols entiers . Nous écoutions le premier album d’Elton John sur un tourne- disques Teppaz. Souvenez-vous, l’appareil pesait plusieurs kilos, il avait un bras articulé qui décryptait les sons dans le sillon des disques (nous étions loin de l’ I-pod) . A l’évocation nostalgique de cette technologie rudimentaire, comment les ingénieurs de la NASA ont-ils pu réaliser le prodigieux exploit d’Apollo en 1969 ,alors qu’aujourd’hui, avec une technologie incomparablement plus performante, ceux-ci ne sont capables que de faire un saut de puce avec la capsule Orion ? Incohérence et mystère. Mais ne dites surtout pas que les premiers pas de l’Homme sur la Lune sont une fiction cinématographique. Vous seriez accusé de blasphème et de délire obsessionel de la manipulation. Et pourtant.

FORFAITS FISCAUX : (-1) x (-1) = +1

Le produit de deux nombres négatifs est positif. Cette règle pourrait expliquer le résultat surprenant du vote sur les forfaits fiscaux qui est en contradiction avec tous les sondages. En effet, à la question « Etes-vous pour l’abolition des forfaits ? Le vote NON correspond à « OUI aux forfaits « et le vote OUI correspond à « NON aux forfaits ». Si, pour les personnes informées, alertes intellectuellement et d’un niveau de scolarité suffisant , cela ne présente pas de difficultés de compréhension. Ce n’est pas évident pour une frange moins avertie de la population. Celle-ci a tendance à interpréter la question dans un système plus simple « Pour ou contre les forfaits « . Les réponses deviennent diamétralement opposées. . La confusion des esprits devant ce questionnement ambigu est évidente à Zürich où les résultats sont totalement incohérents avec la précédente votation. Dans une autre consultation populaire « Etes-vous favorable à l’interdiction de constructions de minarets ? Même cause, même effet. Un résultat incroyable en contradiction avec tous les sondages. Il est temps que nos autorités cessent de libeller les questions des votations de telle façon qu’une fraction de la population moins favorisée soit trompée en votant à l’inverse de ses convictions.