BCGE Le procès en cache un autre

BCGE : Le procès en cache un autre

 

  

Après d’innombrables péripéties, le procès de la banque cantonale a repris. La politique des anciens dirigeants, faite de dissimulations, arrangements et temporisations, avait pour but de gagner du temps pour attendre une meilleure conjoncture. Aujourd’hui, les conditions actuelles de l’immobilier leur auraient donné raison et les pertes auraient été effacées. Mais que s’est-il passé entre-temps ? L’Etat de Genève, cédant à la précipitation, a créé la Fondation de valorisation qui s’est empressée de vendre, de façon opaque, les actifs de la banque. Information déficiente, attribution sans enchère, délit d’initiés et clientélisme ont entaché ces ventes d’immeubles. Ne peut-on pas aussi intenté un procès à   cette   fondation qui a bradé, de cette façon, les immeubles de la banque dont les valeurs étaient manifestement sous-évaluée? Cet hypothétique procès amènerait un éclairage décalé et nuancé sur le procès en cours.

 

  

 

Le bonnet de Ben Laden

Le bonnet de Ben Laden.

  

La désinformation autour de la mort de Ben Laden touche des sommets après la diffusion de vidéos montrant l’ »homme le plus dangereux de la terre » filmé, de dos, avec ses cheveux teintés pour paraître plus jeune, son bonnet de laine sur la tête, ses pantoufles, sa robe de chambre, sa télécommande pour se regarder narcissiquement devant la télévision. Comment l’enthousiasmant et brillant président OBAMA peut-il s’abaisser au rôle de pitoyable bonimenteur pour « vendre » sa fable en cautionnant des vidéos ridicules et en optant pour la plus grande opacité des « preuves » ? Quelle déception ! A sa décharge, il tente de fermer la parenthèse dramatique de la guerre contre le terrorisme initiée depuis les évènements du 11 septembre 2001 dont la version est tout autant invraisemblable .On peut comprendre que seul un mensonge peut clore un autre mensonge .Malheureusement, entre ces deux mensonges et au nom de cette guerre, il y aura eu l’Afghanistan , l’Irak, la Tchétchénie, le Liban, Gaza et leurs centaines de milliers de « dommages collatéraux ». Le délire sécuritaire, le musellement des oppositions, le soutien aux dictateurs, la résurgence de l’extrême droite, la restriction des libertés individuelles, la légalisation de la torture et la diabolisation de la dissidence ont profondément changé nos sociétés. Indignez-vous pendant qu’il est encore temps

Ben Laden l’imposture

Ben Laden : l’imposture.

 

  

On veut nous faire croire que Ben Laden qui a échappé depuis 10 ans aux services secrets, aux satellites espions, aux drones et aux dénonciations à 50 Mio de dollars, a été tué par un commando après une traque initiée en août dernier !! Qui peut croire à une pareille fable ?. La panoplie d’une désinformation planétaire avec des images insignifiantes du raid, une photo truquée de Ben Laden et l’ immersion incompréhensible de la pièce à conviction alimente nos médias qui se ridiculisent en répandant une version aussi absurde. Pourquoi a-t-il fallu huit mois pour préparer une opération de nettoyage qu’une seule bombe pouvait régler et pourquoi avoir renoncer à son arrestation qui aurait permis d’avoir des renseignements essentiels sur la nébuleuse Al-Quaïda ? Cela laisse supposer que les services secrets connaissaient tout pour l’avoir inventer. Aujourd’hui, l’empire du Bien a terrassé le Mal. Les Américains peuvent dire fièrement « it’s done « . La présence en Afghanistan et au Pakistan est légitimée a posteriori par ce « succès » et l’invraisemblable version des attentats du 11 septembre 2001 est définitivement scellée avec la mort de son soi-disant cerveau. Réveillons-

 

nous, on nous raconte n’importe quoi.